INTRODUCTION

La société française du XIXème siècle est très contrastée. Au sens de l'économiste Karl Marx, deux types de classe s'opposent : la bourgeoisie et la classe ouvrière. Il s'agit de la lutte des classes entre les dominés et les dominants.

D'un côté il y a les dominés: ce sont les ouvriers. Un ouvrier est une personne qui exécute un travail manuel et qui a un salaire relativement bas.
Au dix-neuvième siècle, les ouvriers sont très mal payés, les conditions de travail sont très dures.

De l'autre côté, on distingue les dominants : les bourgeois.
Être bourgeois c'est avoir une certaine aisance matérielle. Il existe trois types de bourgeois: les entrepreneurs qui ont profité de la croissance économique, les intellectuels qui vivent de leurs talents ainsi que les rentiers qui vivent des revenus de leur épargne.

Mais appartenir à la bourgeoisie, c'est surtout « vivre bourgeoisement »: les bourgeois vivent en ville et accordent beaucoup d'importance à leur logement et à leur apparence. Jouissant d'un train de vie fastueux, la bourgeoisie aime s'adonner à de nombreux loisirs lors de ses temps libres. Les ouvriers, de leur côté, qu'ils soient de la mine ou d'usine, ont un niveau de vie très faible, ne peuvent pas économiser et sont obligés de dépenser tout leur argent pour des choses de première nécessité. De toute manière, le temps de travail très lourd à cette époque pour cette classe sociale, laisse peu de temps aux divertissements.

En raison de ce double clivage du temps et de l'argent, les occupations de loisirs d'une famille bourgeoise et d'une famille ouvrière sont très différentes,

Quels sont les loisirs d'une famille bourgeoise et d'une famille ouvrière au dix-neuvième siècle?

C'est la question à laquelle nous allons répondre en étudiant en premier lieu les loisirs intérieurs des bourgeois puis des ouvriers et en second lieu les loisirs extérieurs de ces deux classes.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site